DICRIM

DICRIM

Qu’est-ce qu’un risque majeur ?

Un risque majeur peut entraîner de graves dommages aux personnes, aux biens et à l’environnement. Deux critères caractérisent le risque majeur :

  • Une faible fréquence : l’homme et la société peuvent être d’autant plus enclins à l’ignorer que les catastrophes sont peu fréquentes.
  • Une énorme gravité : nombreuses victimes, dommages importants aux biens et à l’environnement.

Un événement potentiellement dangereux (aléa) n’est un risque majeur que s’il s’applique à une zone où des enjeux humains, économiques, environnementaux ou patrimoniaux sont présents.

INONDATION

Le risque sur la commune:

La commune est soumise à un risque d’inondation lié à l’Asse,  au Rancure et à la Durance.

Les débordements de l’Asse présentent des risques pour certaines maisons des lieux-dits le pont d’Asse et les Couès. Les zones inondables de la Durance concernent l’hippodrome et les terrains riverains construits dans la plaine.

Le Rancure traverse également la partie sud du village avant de rejoindre le canal EDF. C’est un cours d’eau à caractère torrentiel dont les débordements peuvent s’étendre dans des zones loties à l’est et au sud du village.

Les bons réflexes

Avant :

• Mettre hors d’eau les meubles et objets précieux.

• Aménager les entrées d’eau possibles.

• Amarrer les cuves.

• Déplacer les véhicules stationnés à proximité des berges.

Pendant:

• Ne pas tenter de rejoindre ses proches ou d’aller chercher ses enfants à l’école, ne pas prendre sa voiture et reporter ses déplacements.

• S’informer et rester à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels.

• Se soucier de ses proches, voisins et des personnes vulnérables.

• Se réfugier en hauteur, ne pas descendre dans les parkings souterrains.

• Ne pas s’engager sur une route inondée ni en voiture ni à pied.

FEU DE FORET

Le risque sur la commune:

On parle de feu de forêt lorsqu’un feu concerne une surface minimale d’un hectare d’un seul tenant et qu’une partie au moins des étages arbustifs et/ou arborés (parties hautes) est détruite.

Le territoire communal est couvert à près de 30% d’une végétation susceptible d’alimenter des feux de forêt.

Les feux se produisent préférentiellement pendant l’été mais plus d’un tiers ont lieu en dehors de cette période. La sécheresse de la végétation et de l’atmosphère accompagnée d’une faible teneur en eau des sols sont favorables aux incendies.

Réglementation :

L’emploi du feu est interdit du 1er juin au 30 septembre. Cette interdiction peut être étendue à toute période de l’année au regard du risque feu de forêt.

Les obligations légales de débroussaillement (OLD) visent à diminuer l’intensité du feu, en diminuant la biomasse combustible et à créer une discontinuité du couvert végétal afin de ralentir la progression du feu (article L134-6 du Code forestier). Ces travaux sont à la charge des propriétaires.  Le maire assure le contrôle de l’exécution des OLD.

Les bons réflexes

Avant :

• Débroussailler autour de son habitation.

• Nettoyer les gouttières, des feuilles peuvent s’y accumuler.


Si vous êtes témoin d’un départ de feu :

• Informer les pompiers le plus vite possible.

• Respirer à travers un linge humide.

• Attaquer le feu si possible.

Dans la nature :

• S’éloigner du feu et des fumées le plus rapidement possible.

• Ne pas sortir de votre voiture.

Une maison protégée est le meilleur des abris :

• Fermer et arroser les volets, portes et fenêtres.

• Occulter les aérations avec des linges humides.

• Fermer le gaz et couper l’électricité.

MOUVEMENT DE TERRAIN

Le risque sur la commune
:

Les mouvements de terrain observés ou susceptibles de se produire sur Oraison sont les chutes de pierre ou de blocs, les glissements de terrain et les ravinements.

La moitié Est de la commune repose sur la formation géologique dite « formation de Valensole ». Cet ensemble géologique est constitué de poudingues et de marnes. Lorsque certaines conditions sont réunies, telles qu’une forte pente,  l’absence de végétation, l’action de l’eau, l’action de l’Homme,  des glissements avec chutes de pierres peuvent se produire.

Les bons réflexes

Pendant :

A l’intérieur:

• Se protéger la tête avec les bras.

• S’éloigner des fenêtres et s’abriter sous un meuble solide.

A l’extérieur:

• Rentrer rapidement dans le bâtiment en dur le plus proche.

Après:

• Fermer le gaz et l’électricité.

• Evacuer les bâtiments et ne pas y retourner.

• Ne pas prendre l’ascenseur.

• S’éloigner de la zone dangereuse et rejoindre le point de regroupement.

• Respecter les consignes des autorités.

SEISME

Le risque sur la commune:

Un séisme est une vibration du sol transmise aux bâtiments, causée par une fracture brutale des roches en profondeur créant des failles dans le sol et parfois en surface.

Depuis le 22 octobre 2010, la France dispose d’un nouveau zonage sismique divisant le territoire national en cinq zones de sismicité croissante en fonction de la probabilité qu’un séisme survienne (décret 2010-1254 et 2010-1255).

La commune d’Oraison est située en zone d’aléa moyen.

Les bons réflexes

Pendant :

• S’abriter sous une table solide ou dans l’encadrement d’une porte.

• S’éloigner des fenêtres.

• Ne pas allumer de flamme.

• Ne pas utiliser l’ascenseur.

Après la première secousse :

• Se méfier des répliques.

• Couper le gaz et l’électricité.

• Évacuer le bâtiment par les escaliers.

• S’éloigner des constructions, se diriger vers un endroit dégagé en prenant garde aux chutes d’objets.

CLIMATIQUE

Le risque sur la commune:

Il arrive que des phénomènes climatiques généralement ordinaires deviennent extrêmes et aient un impact important pour la sécurité des personnes. Du fait de leur apparente banalité, des personnes ont un comportement imprudent et/ou inconscient qui peut se révéler mortel : promeneur en bord de mer, personne voulant franchir une zone inondée, à pied ou dans un véhicule,  conducteur téméraire… Il peut s’agir d’une tempête, d’un vent violent, de la neige, du grand froid, du verglas, de la grêle ou de la canicule.

Les bons réflexes

NEIGE / VERGLAS

• Limiter les déplacements et ne pas prendre de risques.

• Respecter les restrictions de circulation et déviations mises en place.

• Faciliter le passage des engins de dégagement des routes.

• Dégager la neige et saler les trottoirs devant votre domicile.

• Ne pas toucher à des fils électriques tombés au sol.

CANICULE

• Limiter les déplacements.

• En cas de sortie porter un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de couleurs claires.

• Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Les ouvrir la nuit, en provoquant des courants d’air. Entre-fermer les volets des fenêtres exposées au plein soleil.

• Avoir accès à un endroit frais au moins deux heures par jour.

• Boire le plus possible, même sans soif. Ne pas consommer d’alcool (cela amplifie la déshydratation).

• S’informer de l’état de santé des personnes isolées, fragiles ou isolées de votre entourage et les aider à manger et à boire…

Vigilance météorologique

La carte de vigilance météorologique, élaborée par Météo-France, est actualisée au moins deux fois par jour (à 6h00 et 16h00, ou plus fréquemment en fonction de l’évolution de la situation) pour avertir la population de l’éventualité d’un phénomène dangereux dans les 24 heures qui suivent. Les médias relayent l’information dès que les deux plus hauts niveaux d’alerte (orange et rouge) sont atteints.

Les phénomènes couverts par la vigilance météorologique sont les suivants : vent violent, vagues-submersion, pluie-inondation,  inondation, orages, neige/verglas, avalanches, canicule, grand froid.

NIVEAU VERT : pas de phénomène particulier.

NIVEAU JAUNE : phénomène habituel dans le département mais occasionnellement dangereux.

NIVEAU ORANGE : phénomène dangereux.

NIVEAU ROUGE : phénomène dangereux et d’intensité exceptionnelle.

Des mesures spécifiques de protection peuvent s ’appliquer en cas de déclenchement d’un dispositif ORSEC spécifique « grand froid », canicule…

ORAGES

• Ne pas s’abriter sous les arbres.

• Éviter les déplacements, les promenades en forêt et les sorties en montagne.

• Signaler sans attendre les départs de feux aux pompiers.

GRAND FROID

• S’habiller chaudement et ne pas garder de vêtements humides.

• Assurer la ventilation des habitations une fois par jour.

• Signaler au « 115 » les personnes en difficulté.

• Rester en contact avec les personnes vulnérables de votre entourage.

TEMPETE

AVANT:

• Enfermer ou arrimer les objets susceptibles d’être emportés.

• Gagner un abri en dur et fermer portes et volets.

PENDANT:

• Ne sortir en aucun cas.

• Débrancher les appareils électriques.

APRES:

• Réparer ce qui peut l’être sommairement (toiture notamment).

• Faire attention aux fils électriques et téléphoniques tombés, aux menaces de chutes (cheminées, toitures, poteaux …).

• Couper branches et arbres qui menacent de s’abattre.

RUPTURE DE BARRAGE

Le risque sur la commune:

La rupture de barrage correspond à la destruction partielle ou totale d’un barrage. Le risque de rupture brusque et imprévue est aujourd’hui extrêmement faible, la situation de rupture pourrait plutôt venir de l’évolution plus ou moins rapide d’une dégradation de l’ouvrage.

En cas de rupture partielle ou totale, il se produirait une onde de submersion destructrice dont les caractéristiques (hauteur,  vitesse, horaire de passage…) ont été étudiées en tout point de la vallée.

La commune se situe à 95 km du barrage de Serre-Ponçon. Le temps d’arrivée de l’onde de submersion serait de 3h53mn pour une surélévation induite de 12 m au dessus du plan d’eau.

Les bons réflexes

Avant :

• Connaître les points hauts sur lesquels se réfugier et les itinéraires d’évacuation.

• Connaître le signal d’alerte (corne de brume).

Pendant :

• Evacuer à pied et gagner le plus rapidement possible les points hauts les plus proches, ou à défaut les étages supérieurs d’un immeuble élevé et solide.

• Ne pas revenir sur ses pas.

• Ne pas prendre l’ascenseur.

D’autres risques sont susceptibles de toucher la commune, vous les trouverez dans le document joint en téléchargement : 

Mon kiosque

Oraison Mag N°3

Bulletin municipal

N°3 - Juin 2021

Dossier spécial sur les logements sociaux

Oraison Mag N°2

Bulletin municipal

N°2 - Mars 2021

Zoom sur les agents municipaux